De Beaufort à Tenom : Un voyage épique en train à Bornéo

Bien que Bornéo soit la troisième plus grande île du monde, le train n’y est pas un moyen de transport courant. En effet, cette île, la seule au monde partagée par 3 pays indépendants, ne possède que 134 kilomètres de rail. Ces 134 kilomètres sont tous situés à Sabah, l’un des États composant la Malaisie. Une ligne populaire relie Tenom à Beaufort.

Objectif Trivia : Bornéo est partagée par l’Indonésie sous le nom de Kalimantan, le sultanat de Brunei et la Malaisie sous les deux états de Sabah et Sarawak.

Cette ligne est en service depuis la fin du XIXème siècle. À l’origine, le chemin de fer de Bornéo Nord a été créé pour faciliter le transport du tabac. Aujourd’hui, c’est presque une attraction touristique, qui suit la rivière Padas à travers la jungle. Il est intéressant de noter que cette ligne de train est la seule route reliant directement Beaufort et Tenom. Par voie terrestre, vous devrez contourner toute la vallée pour vous rendre entre ces deux villes.

Comme en témoigne notre voyage en Transsibérien de Hong Kong à la France, mon fils adore le train, et mon partenaire et moi avions à l’esprit d’explorer la jungle de Bornéo. Faire de la randonnée avec un enfant de deux ans dans la forêt tropicale n’est pas une tâche facile, c’est pourquoi ce voyage en train semblait être une excellente option.

Cet article vous fera partager notre expérience du train à Bornéo entre Beaufort et Tenom, avec des informations, les horaires, la durée, le prix, l’hébergement à proximité et tout ce que vous devez savoir pour faire de même.

Note : Si vous effectuez des achats par le biais de l’un des liens figurant dans cet article, nous recevons une petite commission sans frais supplémentaires pour vous. Cela nous permet de maintenir le site en activité et de poursuivre notre voyage autour du monde afin de pouvoir écrire d’autres articles utiles comme celui-ci.

La rivière Padas

Horaires et prix

De Beaufort, le premier train part tous les jours à 7h50 et le second à 13h30, sauf le dimanche où il part à 13h.

De Tenom, le premier train part à 7h30 tous les jours, et le second à 13h, sauf le dimanche où il part à 12h30.

Un billet coûte 2,75RM (0,65US$) et 1,40RM pour les enfants à partir de 3 ans.

Durée

Il nous a fallu exactement 3 heures pour atteindre Tenom. Nous y sommes arrivés un peu avant 11 heures. Au retour, nous avons été plus rapides, et le trajet n’a duré que 2 heures et demie.

Ce qu’il faut savoir

Pour profiter de la vue, il faut s’asseoir sur le côté droit de Beaufort à Tenom, et sur le côté gauche de Tenom à Beaufort.

Il fait chaud dans le train, assurez-vous de vous asseoir près d’une fenêtre, où vous pourrez prendre des photos.

Même si c’est interdit, certaines personnes fumaient à l’intérieur du train.

Vous devez changer de train à mi-chemin à la station Halogilat, clairement le point le plus bas du trajet. Cela vous permet également de faire une pause pour aller aux toilettes.

Vous n’avez pas besoin d’arriver à l’avance. Vous ne pouvez pas réserver, et à l’intérieur, les places sont libres. Nous sommes arrivés 5 minutes avant le départ et avons quand même obtenu un billet sans problème.

L’un des wagons

Station de bus – Tenom à KK/Beaufort à KK

Au lieu de prendre le train au retour, vous pouvez prendre un bus à Tenom pour Kota Kinabalu. Le prix est de 20RM, et il y a 4 bus dans la journée, à 7h, 8h, 12h et 16h. Vous pouvez également prendre un taxi.

De Tenom, vous pouvez prendre l’un des fréquents mini-bus qui partent pour Keningau. Ils partent dès qu’ils sont pleins. Le prix devrait être d’environ 8RM.

Les trains de Beaufort à Kota Kinabalu sont très économiques à seulement 4,80RM (1,15US$), mais il n’y a que 2 trains qui partent le matin. Ils partent tous les jours à 5h et 11h. Il y a des bus entre Beaufort et KK. Nous avons eu beaucoup de chance car un bus est arrivé dès que nous sommes descendus du train. Nous avons réussi à l’attraper et avons payé 12RM chacun.

Notre expérience

Nous avons passé la nuit à Beaufort. J’ai réglé mon réveil pour le lendemain à 7 heures du matin. Cela faisait un moment que mon fils ne s’était pas réveillé aussi tôt. Après s’être préparé, nous avons pris un taxi de notre hôtel à la gare pour seulement 4RM. Nous y étions à 7h30 du matin. Le guichet a ouvert quelques minutes après notre arrivée et nous avons obtenu deux billets. Notre enfant n’a pas eu à payer car il a moins de 3 ans.

On s’apprête à quitter Beaufort !

Le train a 3 wagons. Nous avons choisi le premier car il semblait plus récent. Malheureusement, il n’y avait que quelques fenêtres et nous n’avons pas réussi à obtenir un siège près d’une fenêtre. J’étais un peu énervé car je n’ai pas pu prendre de belles photos !

La température intérieure était encore supportable et malgré le réveil précoce, notre fils avait beaucoup d’énergie. Nous lui avons donné de la nourriture que nous avions achetée en ville la veille pour nous ravitailler. Nous avons remarqué que nous n’étions pas les seuls étrangers, une douzaine d’entre eux nous ont accompagnés pendant le trajet. Après une heure, nous avons tous dû débarquer afin de changer de train. Nous avons dû attendre le train venant de Tenom, et ensuite nous avons simplement échangé les passagers. Cette fois, nous avons obtenu un siège côté fenêtre, mais ce n’était pas suffisant pour supporter la chaleur.

Où est HiuYing ?

Le rafting est une activité populaire ici

En chemin, nous nous sommes arrêtés de nombreuses fois, souvent pour quelques secondes, jusqu’à un arrêt à Rayoh où tous les étrangers sont descendus. Ils étaient tous accompagnés de guides locaux différents et sont revenus quelques minutes plus tard pour remonter dans le train. Après avoir déposé leurs affaires à Rayoh, ils ont pris le train jusqu’à la gare de Pangi. Nous avons compris qu’ils allaient faire du rafting, l’une des activités populaires ici. La plupart des gens réservent une excursion directement à partir de Kota Kinabalu.

3 heures plus tard, nous étions enfin arrivés ! C’était un peu plus long que prévu. Nous sommes descendus et notre enfant a rapidement sympathisé avec quelqu’un qui jouait avec des bulles. Peu après, nous avons quitté son nouvel ami pour aller dans une aire de jeux pour enfants pendant un moment, un moment bien nécessaire pour lui permettre de dépenser son énergie.

Renseignez-vous bien sur les conditions avant d’embarquer, la rivière peut parfois déborder, comme en témoigne cet article datant de mai 2022 !

Reprendre le train de Tenom à Beaufort

Nous n’étions pas sûrs de nos plans au début. Nous pensions que prendre le train une fois était suffisant et nous voulions prendre le bus pour Kota Kinabalu. Le premier bus partait de Tenom à midi, ce qui était trop tôt pour nous. Nous comptions explorer les environs, et nous étions en train de manger du Nasi Lemak Ayam à ce moment-là. Nous sommes allés nous promener un peu sur le marché, nous nous sommes renseignés pour savoir si nous avions d’autres options pour aller à KK, puis nous avons décidé de prendre le train pour retourner à Beaufort.

Le trajet était assez similaire au premier, sauf qu’il faisait plus chaud, mais j’ai pu prendre de nombreuses photos. Je me suis endormi avec mon fils jusqu’à ce que nous arrivions à Beaufort, où il avait d’ailleurs commencé à pleuvoir.

Nous sommes sortis de la gare et juste à ce moment-là, nous avons vu passer un grand bus. L’arrêt de bus était juste en face de la gare. Nous sommes allés demander s’ils allaient à Kota Kinabalu, et heureusement, c’était le cas. Nous avons directement sauté dedans et me voilà dans le bus en train d’écrire cet article en route pour KK avec mon fils qui dort toujours, cette fois avec maman. Nous n’avons pas pu trouver d’hôte en ville sur Couchsurfing ou d’autres alternatives, mais je suis sûre que nous trouverons quelque chose d’assez confortable une fois en ville.

Et vous ? Vous avez des questions ? Avez-vous pris ce train entre Tenom et Beaufort ? Partagez-nous vos expériences de voyage à Bornéo !

  • Partager sur facebook
    Partager sur twitter
    Partager sur pinterest
    Partager sur reddit
    Partager sur email
    Maxime

    Maxime

    Parti explorer le monde très jeune, Maxime fut rapidement rejoint par sa femme, HiuYing, ainsi que ses deux enfants, Darian et Mati. Devenir père ne l'a pas empêché de poursuivre ses périples autour de la planète tous ensemble. Il partage maintenant son expérience grâce à ce blog.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Liste de voyage
    à imprimer

    Façonnez-là à votre goût, imprimez-là et partez serein !

    Le meilleur moyen de ne rien oublier avant votre prochain voyage !